Go Back
Annonce - Ads
Livre
Site Map

inventaire
E-Mail



Jacques Bizet (1872 – 1922)


Né le 10 juillet 1872 et mort le 3 novembre 1922.


Ci-dessus: Jacques Bizet sur Le Zebre (extrait livre Le Zèbre).

 

Jacques Bizet
Jacques Bizet vers 1880

 

– Jacques Bizet vers 1880 - Photo d'Achille Melandri  - Paris

La photo est dédicacee à Marcel Proust : « A mon plus cher ami (avec Daniel Halévy) 18 février 1889, Jacques Bizet". Bibliotheque Nationale de France

 

Jacques, fils de Genevieve Halevy (remariee Mme Straus) et de son premier mari Georges Bizet le musicien auteur de l'opera Carmen. Jacques Bizet est donc le cousin de Daniel Halevy.

A l'age de trois ans Jacques est orphelin de pere et l'attachement exceptionnel à l'egard de sa mère est aussi profond que le sentiment de Proust pour sa mère.  Sa mère qui se remarie plus tard en 1886 avec l'avocat Émile Straus. Elle tient un salon qui est fréquenté par les artistes et le gratin mondain de l'époque.

Aussi intense sera son desespoir lorsqu'il sera obligé de se separer d'elle.

 

le zebre

Jacques Bizet et sa grand mere

 

 

Jacques Bizet commence ses études à l'école primaire (ou elementaire) au cours Pape-Carpentier, où Marcel Proust est aussi élève, Jacques frequente le Lycee Condorcet avec comme condisciples Robert Dreyfus, Daniel Halevy, Abel Desjardins, Ferdinand Gregh.

Avec son cousin Halevy il est le directeur des revues litteraires de l'ecole, en particulier la Revue Verte et la Revue Lilas, auxquelles collaborent aussi Proust et Gregh.

Jacques est un garconnet brillant, plein de charme, sensible et fortuné; il aime les excursions et la vie au grand air.

Marcel tombe amoureux de lui au printemps de 1888 à l'age de 16 ans à tel point que sa mère interdit sa porte au jeune Proust - Suivant certaines sources Jacques Bizet fut son grand amour de jeunesse comme Agostinelli fut son grand amour d'adulte.

Il lui ecrivit des lettres passionnées dans lesquelles il lui demande d'etre son « refuge » et il lui fait clairement comprendre qu'il voudrait une relation sexuelle avec lui.

De son coté Jacques décidément heterosexuel refuse toutes les avances de Proust meme s'il en est flatté.

Au printemps 1888 Proust lui écrit :

"Cher Jacques (…) j'admire ta sagesse meme si je deplore tes raisons sont excellentes et je te felicite; ta pensee devient eveillee, solide, penetrante et vive.

Le fait est que le coeur – ou le corps – a ses raisons que la raison ignore.

J'accepte donc a cause de mon admiration pour toi (admiration pour ton intellect et non pour ton refus, parce que je ne suis pas assez vaniteux pour croire que mon corps est un bien aussi precieux pour exgiger unegrande force d'ame pour y renoncer) j'accepte avec tristesse le joug superbe et cruel que tu m'imposes -

Il se peut que tu ai raison cependant je trouve affligeant de ne cueillir la fleur delicieuse car nous ne le pourrons plus bientôt – ce serait un fruit mur et donc prohibé -

Il est vrai d'ailleurs qu'elle te paraît empoisonnée -

Donc n'en parlons plus et prouve moi avec une tres longueet tres affectueuse amitié comme j'espère sera pour toi la mienne, que tu as raison".

 

Dans l'eternel triangle des relations sentimentales de Proust, Daniel Halevy, confident et de Marcel Proust et de Jacques, se trouve etre le troisieme.


Jacques Bizet vers 1882


Jacques Bizet vers 6 ans, portrait par Jules-Élie Delaunay, musée des beaux-arts de Nantes.

Trois ans plus tard, Fernand Gregh fonde la revue Le Banquet1, qui paraît de mars 1892 à mars 1893, et où l'on note les signatures de jeunes gens à l'avenir certain, comme Proust, Robert de Flers, Gaston Arman de Caillavet, Léon Blum, Daniel Halévy, mais aussi Jacques Bizet. Ce dernier devient étudiant en médecine et repousse avec tact les avances de Proust. Plus tard en dernière année de médecine, Jacques Bizet, qui habite une garçonnière quai de Bourbon, fonde une revue pour théâtre d'ombre à laquelle collabore Jacques-Émile Blanche. À cette époque, Proust est déjà assidu au salon de Mme Straus, où il observe des personnages qui deviendront ceux d' À la recherche du temps perdu. Ce salon est ardemment dreyfusard, comme l'hôtesse des lieux, d'origine juive par son père et sa mère, et épouse d'un avocat que la rumeur disait être un frère naturel des Rothschild. Bizet comme Proust signe la pétition du journal L'Aurore. C'est le déclin du salon de Mme Straus qui s'amorce, à cause d'une gêne du gratin vis-à-vis de l'« Affaire »2. Jacques Bizet est d'ailleurs provoqué en duel par le dramaturge André Picard en 1902, et le drame est évité de justesse.

 

Proust Agostinelli
Odilon Albaret et Alfred Agostinelli en voiture , 1908
Source: Paris, BnF, Département des manuscrits, Legs Le Masle, dépôt de la Bibliothèque centrale des Musées nationaux
Odilon Albaret (1881-1960), époux de Céleste Albaret qui entrera au service de Proust en 1913 et Alfred Agostinelli (1888-1914) qui deviendra le secrétaire et l'ami de Proust, sont en 1907 ses deux chauffeurs attitrés pour ses déplacements en Normandie depuis Cabourg où il séjourne. Ils sont tous deux employés comme mécaniciens-chauffeurs par la compagnie de taximètres automobiles Unic. Les deux jeunes conducteurs sont photographiés à Monaco, d'où Agostinelli était originaire et où la société Unic avait son siège. Odilon Albaret (à gauche) porte la tenue habituelle du mécanicien telle que Proust l'a décrite, portée par Agostinelli : "Mon mécanicien avait revêtu une vaste mante de caoutchouc et coiffé une sorte de capuche" qui le faisait ressembler "à quelque nonne de la vitesse". (CSB, 66-67)

Proust avait connu le chauffeur Agostinelli au travers de Jacques Bizet, qui apres avoir interrompu les etudes de medecine, a dirigé une des plus importantes agences de location de voiture la societe des Taximetres Unic.

La Compagnie des Taximètres Unic, créée par les Rothschild est dirigée par Jacques Bizet dont il est directeur. Elle opere à Paris, Cabourg et Monaco. Le siege social est a Monaco.  Pendant la saison estivale, la compagnie de taxis concentrait son activité à Cabourg alors qu'elle travaillait à Paris et Monaco le reste de l'année. Proust utilisera ces taxis pour ses voyages à la campagne, en particulier en Normandie.

Jacques épouse la nièce de son oncle Ludovic Halévy, Madeleine Breguet, mais elle meurt au cours d'une opération chirurgicale des mains du docteur Pozzi. Il se remarie avec Alice Franckel, la grand-mère du futur Maurice Sachs (1906-1945) sur qui Jacques Bizet exercera une grande fascination.

En 1909, Jacques fonde avec Jules Saloon Le Zebre. Initialement les voitures sont enregistrees sous le nom Bizet ou Bizet Automobiles. Tous les details sur l'importance de Jacques avec la creation des automobiles est reporte dans le livre Le Zebre.

Bizet, de plus en plus irascible, se bat en duel en 1912 contre le comte Hubert de Pierredon qu'il avait giflé. Au début de la Grande Guerre, il est médecin militaire à l'hôpital Saint-Martin.

Jacques Bizet fut écrasé par l'excellence de son milieu familial. Il finit par devenir morphinomane et alcoolique et se suicide, à cause de sa maîtresse, douze jours avant la mort de Proust, le 7 novembre 1922.

 

le zebre

  1. www.marcelproust.it/gallery/bizet_jacques.htm.

  2. http://expositions.bnf.fr/proust/grand/197.htm

  3. http://www.sothebys.com/app/live/lot/LotDetail.jsp?lot_id=159509071

  4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Bizet

 
           © 2018 Advance Links, LLC